À propos

Le séminaire a pour but d’approfondir ce qu’il en est de l’écologie politique au sens d’un mouvement social et des enjeux qu’il porte. Une définition minimale et acceptée par tous est que l’écologie politique ou écologisme (la première est l’idéologie, au sens que Louis Dumont donne à ce terme, du second) se distingue de l’environnementalisme en ce qu’il ne constate pas simplement la dégradation de la nature mais il produit une analyse des causes profondes de cette tendance et propose des pistes pour y remédier. Le séminaire entend donc creuser la question sous tous les angles déjà identifiés par les travaux existants sur le sujet depuis la naissance du mouvement dans les années 60 : rapport avec la modernité, avec la science, la religion, la structure et le mode d’action des mouvements sociaux, son rapport avec les autres formes d’action collective etc. Le séminaire veut aussi crédibiliser la recherche sur le sujet, trop longtemps maintenu dans les marges de la recherche mainstream. On se demandera d’ailleurs comment se fait-il que les questions d’écologie politique fassent l’objet d’énormes négociations internationales et qu’on ait aussi peu porté attention, de manière aussi peu systématique, au mouvement social qui se présente comme porteur de réponses. Enfin le séminaire se veut ouvert sur la société, en travail avec elle et vise donc à la fois le public universitaire et éclairé.

Le séminaire est porté par plusieurs institutions : Laboratoire de Changement Social et Politique de Paris 7 Diderot / Telecom et Management SudParis (Institut Mines-Télécom) / UMR5600 Environnement, Ville, Société (Université de Lyon), programme de recherche Saisir l’Europe – Europa als Herausforderung / AgroParistech.

L’équipe organisatrice est composée de :

Maxime Chédin (philosophe, Lyon)

Denis Couvet (écologue, Muséum)

Fabrice Flipo (philosophe, Télécom-EM / LCSP Paris 7)

Vanessa Jérôme (politiste, EHESS / CESSP)

Sophie Némoz (sociologue, UVSQ)

Bruno Villalba (politiste, AgroParisTech)

Anahita Grisoni (sociologue, ENS Lyon)

Geoffrey Pleyers (sociologue, Université de Louvain)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.